Archives 2008

     In memoriam Thérèse Roy

     Thérèse était notre secrétaire adjointe. Ces derniers temps, elle ne pouvait plus participer activement à notre association. Toujours souriante, disponible et affable, elle ne sera pas oubliée à Cheilly où elle animait plusieurs sociétés locales.
     Elle est partie vers un monde que certains qualifient de meilleur. Acceptons-en l'augure avec satisfaction.
      Thérèse Roy en train de cuisiner
    Photo Raynaud
    Thérèse à la cuisine

Assemblée Générale du 13 février 2008

Exposé général de la présidente

     La présidente remercie tous les participants qui sont venus nombreux à cette Assemblée Générale. Elle remercie aussi M. Camille Forest le président des Amis de St-Léger-sur-Dheune.
     Elle ne s'étendra pas trop sur les sujets que nous allons aborder tout à l'heure.

Rapport financier du trésorier


En caisse au 1er janvier 2007       6833,38        
Recettes
42 cotisations
dons
livres Jaccard
livres association
subvention commune
Total recettes
           
425,00
35,00
30,00
77,00
200,00
767,00
   
 
 
 
 
 
767,00
   
Dépenses
encre
papier
PTT
tenue CCP
boisson exposition
gerbe décès
bouquet courtoisie
Total dépenses
   
89,62
6,25
33,29
6,50
20,00
50,00
32,80
238,46
       
 
 
 
 
 
 
 
238,46
En caisse au 31 décembre 2007       7361,92
        7600,38   7600,38
     Notre association a donc fait un bénéfice
             7361,92
-6833,38
  528,54


     Cette année passée, nous n'avons pas eu beaucoup de dépenses. Nous avons donc eu un excédent.
     En 2008, nous allons essayer de faire quelques dépenses afin de financer quelques travaux divers.

Rapport administratif du secrétaire

     Le secrétaire dénombre 15 participants présents à l'Assemblée Générale et 19 valablement représentés, soit un total de 34. Le quorum étant largement atteint, l'Assemblée Générale peut valablement délibérer.

     Il passe en revue les activités de l'année 2007:

     Il donne les statistiques de visites du site internet: 20257 connexions, soit une moyenne de 55 par jour. Les 10 pages les plus visitées, hors celles qui servent pour la gestion du site (page d'accueil, nouveautés, etc.) sont les suivantes:

Noms Visites
Voies de communications 1826
Paléogéographie 1020
Industries 936
Cartes 895
Commerces 860
Moulins 757
Château de la Motte 664
Eglises 643
Mercey 604
Gare 523

Quitus

     La gestion de l'association pour l'exercice 2007 est approuvée à l'unanimité. Un participant à la réunion, estimant pour sa part, que l'heure ne lui convenait pas.

Projets pour l'année 2008

  1. Conférence « La saga des Niépce » par M. Jean-Louis Bruley, le vendredi 4 avril 2008 à 20h, salle des fêtes de Cheilly.
  2. Madame Fouillet ayant fait cadeau d'une bonne centaine de dessins de Cheilly, faits par son père monsieur Roux, ce dont nous la remercions, nous ferons une exposition de ces oeuvres les samedi 10 et dimanche 11 mai 2008, salle des fêtes de Cheilly.
  3. Nous participerons, comme d'habitude, aux Journées du Patrimoine des 20 et 21 septembre 2008.
  4. Nous avons des projets de conférences sur St Martin en Bourgogne, le développement du chemin de fer dans la région, les plâtrières, St Gilles, etc.
  5. Nous allons tenter de faire restaurer le puits qui se trouve rue de Mercey, contre la maison Dessauge.
  6. Nous allons essayer de mettre des photos ou autres documents plastifiés dans le lavoir St Pierre. Certains circuits de randonnée le visitant, ce serait bien pour la renommée de notre commune.
  7. Nous éditerons un petit fascicule sur les histoires drôles et pittoresques des anciens de Cheilly.
  8. Enfin, nous allons essayer de créer un trombinoscope sur les figures de l'ancien Cheilly.

La saga des frères Niépce
et leurs étonnantes inventions

Vendredi 4 avril 2008 à 20h.

Le conférencier            Monsieur Jean-Louis Bruley, de la Maison Niépce, se définit comme niépcéophile, c'est-à-dire amoureux de Niépce. Le voici ci-contre avant la conférence qu'il nous a délivrée le vendredi 4 avril 2008 à Cheilly.

     La conférence portait surtout sur Claude (1763-1828) et Joseph Niépce (1765-1833).

Photo Gillet  
M. Bruley avant la conférence  
     Près d'une centaine de personnes, de Cheilly et les environs, assistèrent à la conférence et ensuite posèrent des questions pertinentes auxquelles M. Bruley répondit de bonne grâce.       Auditeurs de la conférence
    Photo Gillet
    L'assistance

     L'origine de la famille Niépce est dans les environs de St-Désert. Né à Chalon-sur-Saône le 7 mars 1765, il est d'abord allé à l'école des Oratoriens où il prit très vite le surnom de « Nicéphore » sous lequel il fut connu plus tard.
     Il était destiné à rentrer dans les ordres. Le destin en décida autrement. La Révolution venue, il s'engagea dans la marine où il participa à la peu glorieuse expédition de Sardaigne.

Nicéphore Niépce            Rentré en France, il parvint à se faire réformer et travailla, avec son frère Claude, à la mise au point d'un moteur à réaction d'eau destiné à propulser les bateaux. Le carburant de cet appareil fut d'abord la poudre de lycopode (spore de fougère), puis bien vite, ils se rabattirent sur le bitume de Judée dont on parlera plus tard. Il appelèrent ce moteur le pyréolophore.
Document Bruley    
Nicéphore Niépce    

     Ils ne réussirent pas à vendre le brevet de leur invention, ce qui obéra largement leur fortune. Pour essayer de s'en sortir, ils s'essayèrent au développement de l'indigotier, aux filatures des fibres de l'asclépia, à la fécule de giraumont, à l'amélioration de la draisienne, puis enfin à la rénovation des pompes de Marly.

     En 1817, Claude parti en Angleterre pour essayer de vendre leur moteur. Pendant 11 ans, ils échangèrent une abondante correspondance sur leurs inventions: Le pyréolophore et la photographie sur laquelle ils travaillaient depuis l'année précédente. Cette dernière fut, sans conteste, la grande invention.

     Depuis la Renaissance, on avait remarqué que lorsqu'on perçait un petit trou (un sténopé) dans une chambre noire, on obtenait une image inversée sur la paroi en face. Les peintres, tels Léonard de Vinci, ont utilisé cette « camera obscura ». Mais le problème était d'obtenir une image permanente.

1ère photo Niépce            Nicéphore Niépce a d'abord utilisé le chlorure d'argent (produit qui a permis d'obtenir la première image fixée que l'on a ainsi pu qualifier de première photographie) puis il utilisa le bitume de Judée qui avait la faculté de changer de comportement chimique à la lumière (il devient insoluble dans l'essence de lavande proportionnellement au temps d'exposition, ce qui a permis d'obtenir des dégradés), avant que d'inventer le négatif.
Photo Nicéphore Niépce    
1ère photo de N. Niépce    

     La conférence portait comme sous-titre:

... ou comment un étrange bateau est arrivé un jour à Cheilly!

     M. Bruley a, en effet, reconstitué une version plus moderne du Pyréolophore.

     Ce premier prototype fonctionne avec deux tuyères qui dans quelques semaines vont pousser en alternance, synchronisées d'une demi période pour éviter les à coups peu confortables. La poussée sera plus « lissée », il est évident qu'à l'avenir on aura un plus grand nombre de tuyères pour cette même raison ( Niépce l'appelait le gros brutal !!).       Le pyréolophore sur le canal du Centre à Cheilly
    Document Bruley
    Le pyréolophore II sur le canal à Cheilly

     Ces derniers essais se feront à la fréquence maximale (je pense arriver à une explosion toutes les deux secondes, le temps de remplir en eau et en gaz) en exploitant les données physiques enregistrées au cours de ces essais, j'ai comme projet de développer un deuxième prototype qui soit moins un cauchemar de plombier (Werner von Braun) et sur lequel je vous donnerai des précisions en temps voulu.

J.L. Bruley

Exposition des dessins de M. Marius Roux

Sa 10 et Di 11 mai 2008

M. Roux            Beaucoup de gens ont vu dans les années 50-60-70, monsieur Marius Roux en train de dessiner dans la rue. Nombre de gens ont même des dessins chez eux.
   
M. Roux    
Dessins personnels de Mme Fouillet            Mme Fouillet a prêté les dessins de sa rue; d'autres personnes ont fait de même.       Dessins prêtés par d'autres personnes
Gillet       Gillet
Dessins prêtés par Mme Fouillet       Dessins prêtés par d'autres personnes

La salle            De nombreuses personnes sont venues admirer les dessins...       La salle
     
La salle            cherchant à retrouver les lieux familiers.       La salle
      Gillet
La salle d'exposition des principaux dessins

Quelques dessins exposés

Arrière du lavoir St Pierre       A gauche il n'y avait pas encore de lotissement ...

     à droite, la passerelle est cassée...
      Lavoir de la Folie
Arrière lavoir St Pierre       Lavoir de la Folie

Vestige de l'ancienne église       A gauche on voit très bien les ouvertures de la nef ...

     à droite le puits où j'ai été puiser beaucoup d'eau.
      Le puits vers chez Mme Lacroix
Vestiges ancienne église       Puits vers Mme Lacroix

Moulin à moitié démolli       A gauche, un incident de transformation de l'ancien moulin Choiseul

     à droite, l'ancien Moulin Neuf.
      Maison Gadant (Moulin Neuf)
Moulin à moitié démoli       Maison Gadant

Hôtel de la Gare       A gauche l'hôtel de la Gare
     à droite le glacis vers le gué du chemin de Santenay.
      Le Glacis
Hôtel de la Gare       Le glacis

Journées du Patrimoine

Samedi 20 et dimanche 21 septembre 2008

     Comme l'année dernière, nous avons visité les deux églises. Cette année nous avons pu visiter l'intérieur de l'ancienne église grâce à l'autorisation des propriétaires anglais.

     En passant nous avons pu admirer le puits de la rue de Mercey dont la rénovation nous a coûté si cher.

     Nous tenons à remercier M. Buthiau pour son travail de ferronnerie et son geste de soutient.
      Puits rénové
    Photo Gillet
    Puits rénové

     Pour finir, nous avons pu constater les travaux qui ont été faits et ceux qui restent à faire.

Merci à Madame Fouillet, à MM. Bruley et Raynaud


Page d'accueil Forum de la vallée de la Dheune Autres Années
     
Date de mise à jour: 08/11/2008 Consultez les nouveautés Rassemblé par Gilbert Gillet